Navigation – Plan du site
Comptes-rendus

Pierre Gentelle, 1999, Chine et « Chinois » outre mer à l’orée du 21e siècle

Paris, SEDES, 312 p.
Céline Claude
Référence(s) :

Pierre Gentelle, 1999, Chine et « Chinois » outre mer à l’orée du 21e siècle, Paris, SEDES, 312 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage est composé de 4 grandes parties :

2• La première partie s’intitule : « la Chine et la mondialisation ». Elle aborde la Chine par des biais historiques, sociaux, juridiques, …

3Le dernier chapitre évoque plus particulièrement « les Chinois » outre-mer : une justification du titre et du vocabulaire, et une présentation succincte des caractères de l’émigration chinoise sont développées ici.

4• La seconde partie : « La Chine dans son territoire » étudie quelques aspects des relations entre la société et son espace (perception et pratique des lieux, quelques grands flux, métropole/campagne).

5• La troisième partie est l’étude de la Chine à l’échelle régionale.

6L’auteur, après avoir évoqué les problèmes de la régionalisation, étudie de manière inégale les régions suivantes :

  • La Chine du Nord (Hebei, Shandong, Henan et les « capitales » : Pékin et Tianjin). Puis, il développe à une échelle plus fine le cas de Pékin.

  • Shanghai et l’axe du Yangziang (c’est-à-dire les provinces : Jiangsu, Zhejiang, Anhui, Jiangxi, Hubei, Hunan, Sichuan, Chongqing)

  • La Chine du lœss : Shanxi et Shaanxi

  •  « Karst, riz, mousson », espace qui correspond au Guangxi, Guizhou et Yunnan.

  •  « La Chine “bleue” du Sud Est », c’est-à-dire Fujian, Hainan, Guangdong.

  •  « L’eau, les fleuves, les lacs » : Xinjiang, Mongolie en quelques lignes et Tibet.

7Mais certaines provinces ne sont pas clairement évoquées ; il n’y a pas de développement particulier pour : Gansu, Qinghai, Ningxia, et, surtout, le Nord-Est chinois (Mandchourie) n’est pas du tout présenté dans cette étude régionale ; or, il s’agit d’un espace capital à l’échelle chinoise : est-ce un oubli ? !

8• La quatrième partie est une présentation complète et claire de Taiwan, dont l’auteur est A. Gamblin (qui a effectué plusieurs travaux sur la question), présentation qui s’appuie sur des statistiques, des documents, des éclairages très nouveaux.

9Elle met en lumière les incertitudes, les handicaps et les innovations, les réussites les plus récentes de Taiwan (ce n’est pas le cas pour Hong Kong et Macao, non présentés dans ces études régionales)

10Cet ouvrage pâtit donc d’une rédaction hâtive (oubli de la Mandchourie, certaines cartes n’ont pas d’échelle, quelques erreurs ont pu se glisser dans le texte), mais il a l’avantage de présenter des problématiques pertinentes et « nouvelles », qui incitent à la réflexion.

11Un autre point fort de cet ouvrage sont les nombreux documents (51) présentant les statistiques les plus récentes et qui sont surtout très souvent exploités, commentés brièvement et clairement sur la page voisine. La plupart de ces documents sont, d’ailleurs, inédits.

12Un autre outil pédagogique intéressant correspond au découpage en paragraphes courts, introduits par un titre succinct en gras. Ceci permet, en effet, une lecture cursive.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Céline Claude, « Pierre Gentelle, 1999, Chine et « Chinois » outre mer à l’orée du 21e siècle », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 40 / 1-2 | 2000, mis en ligne le 07 août 2013, consulté le 23 juin 2017. URL : http://rge.revues.org/4262

Haut de page

Auteur

Céline Claude

Université de Nancy 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org