Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Michel Battiau, 2011, L’Enjeu industriel dans le monde

Coll. Carrefours, Ellipses, Paris, 186 p.
Aurélien Gack
Référence(s) :

Michel Battiau, 2011, L’Enjeu industriel dans le monde, coll. Carrefours, Ellipses, Paris, 186 p.

Texte intégral

1L’industrie est une question au centre des discours politiques actuels et elle semble bénéficier d’une attention plus importante dans les milieux scientifiques. L’ouvrage de Michel Battiau, Professeur émérite à l’Université de Lille 1, donne une synthèse, en un peu moins de deux cents pages, sur l’état actuel des industries dans les grandes régions, qu’il s’agisse des pays dits industrialisés ou ceux en voie de l’être.

2Il montre, à travers les deux parties de l’ouvrage, une vision de l’industrie basée sur trois grands domaines issus des industrialisations précédentes et communes à de nombreux pays pour ensuite mettre en exergue les spécialisations de chaque région et de chaque pays, reprenant la thèse des avantages comparatifs de Ricardo. L’accent est mis sur les régions du monde où l’industrialisation est forte ou connait une importance croissante. Seulement une vingtaine de pages, en fin d’ouvrage, est consacrée aux régions peu industrialisées. De même, la question des matières premières et la géopolitique apparaît dans chaque partie mais pas en tant que telles.

3Dans la première partie, le textile, l’automobile et les Technologies de l’Information et de la Communication sont présentées comme emblématiques des phases d’industrialisation successives. Un apport historique conséquent souligne les aspects idiomatiques de chaque pays ou région.  Une spatialisation est ensuite apportée pour chaque branche étudiée mais il est regrettable qu’aucune carte ne soit présente dans cette partie même si des tableaux spatiaux sont présentés. Les spécificités de chaque branche et leurs perspectives sont mises en avant. Les effets de l’ouverture du commerce mondial, liés aux politiques libérales mises en place ces dernières décennies, sont montrés à travers différentes spatialités et des exemples qui auraient cependant demandés à être davantage développés pour les plus emblématiques d’entre eux.

4La deuxième partie, quant à elle, met plus en avant, les spécialisations de chacune des régions et des pays qui produisent la plus grande partie des produits industriels aujourd’hui. Les grandes régions industrielles du monde sont présentées, surtout au niveau de la valeur ajoutée qu’elles apportent et de leur place dans la compétition mondiale. Par exemple, pour la partie européenne, les cinq États les plus peuplés sont présentés individuellement, puis des regroupements sont faits pour les autres pays. Ce choix peut néanmoins sembler hasardeux, tant des pays ont parfois des structures industrielles proches et interconnectées avec les politiques européennes de plus en plus importantes. L’internationalisation des industries est également mise en avant pour les emplois industriels à l’étranger de trois pays. Il aurait été préférable de pouvoir faire cette comparaison avec plus d’éléments. Le manque de carte est frappant, tout comme en première partie. Les pays qui connaissent une croissance industrielle rapide, à l’instar de la Chine et de l’Inde, sont traités mais rapidement, quand la place accordée à l’Europe demeure importante. Cette partie présente donc une bonne introduction aux spécificités régionales et locales, surtout pour l’Europe.

5Cet ouvrage présente donc une bonne synthèse sur les évolutions industrielles à différentes échelles et sur un temps long. L’aspect spatial mériterait d’être développé afin de rendre l’ouvrage plus géographique encore. De la même façon, si l’internationalisation est soulignée, pays par pays, une synthèse plus générale, au-delà des branches présentées serait la bienvenue. Peu d’erreurs sont à signaler, si ce n’est une coquille sur l’identité du groupe automobile qui avait racheté Chrysler à la fin des années 1990, qui n’est pas Volkswagen mais Daimler (page 55). Cet ouvrage présente donc une synthèse qui se veut une première approche des dynamiques qui ont conduit à la mise en place de grandes régions industrielles telles qu’elles sont aujourd’hui. L’évolution spatiale et temporelle dessine aussi les évolutions contemporaines des industries et de l’économie du local à l’échelle-monde.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Aurélien Gack, « Michel Battiau, 2011, L’Enjeu industriel dans le monde », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 52 / 3-4 | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2013, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://rge.revues.org/3762

Haut de page

Auteur

Aurélien Gack

Université de Lorraine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org