Navigation – Plan du site
Comptes-rendus

J. Renard, 2002, Les mutations des campagnes. Paysages et structures agraires dans le monde

Paris, A. Colin, 221 p.
Jean-Pierre Husson
Référence(s) :

J. Renard, 2002, Les mutations des campagnes. Paysages et structures agraires dans le monde. Paris, A. Colin, 221 p.

Texte intégral

1Les révolutions agricoles se sont accélérées depuis un demi-siècle. Partout, leurs impacts se traduisent par de profondes modifications des paysages ruraux, des structures agraires, des façons de produire. Ces dernières sont désormais inscrites dans le cadre d’une mondialisation presque généralisée des échanges. Le support rural est devenu espace d’enjeux, d’interrogations, de craintes exprimées d’avoir parfois été trop loin ou trop rapidement dans les transformations opérées. Les espaces ruraux actuels dépendent des impératifs économiques et des ambitions de pérennité des équilibres naturels et environnementaux. Les systèmes économiques actuels sont partagés entre la rentabilité et le respect des principes représentant plus d’équité pour transmettre et ne pas appauvrir l’usufruit. L’espace rural n’est pas seulement le support à la production. Il s’inscrit dans des approches pluri-fonctionnelles et durables.

2Après une phase de très forte simplification des structures agraires héritées de siècles de travail effectués au rythme du pas du cheval, les campagnes sont désormais réinvesties. Elles s’urbanisent sur les marges grandissantes des archipels urbains et se patrimonialisent. Le rural revit, se transforme, redevient porteur d’enjeux et d’audaces en termes de projet d’aménagement.

3Jean Renard aborde, relie et explique les transformations conjuguées dans la diversité, situées entre le local et le global, placées entre crises, modernisations, inadaptations, bifurcations, changements de rythme dans les choix opérés (par exemple, le passage du modèle unitaire très productif aux actuels choix agricoles qui vont de la filiation étroite aux IAA aux formes de désintensification, d’agricultures biologique, etc.). « Sauf exceptions, tout bouge, tout change (et) les espaces ruraux abritent de nouveaux usages, de nouvelles fonctions, et font l’objet de nouvelles représentations ».

4L’ouvrage est composé de neuf chapitres. La première partie fait émerger des problématiques globales, synthétiques, qui sont ensuite déclinées par des éclairages sectoriels. L’approche paysagère permet d’énoncer les représentations passées et actuelles du rural. Ces dernières sont toujours complexes, situées entre héritages et équilibres naturels, transformations et valeurs patrimoniales ou encore dans la nature domestiquée, niée, puis retrouvée. Les campagnes ont globalement été gagnées par la technicité. Certaines structures agraires sont héritées, d’autres, ankylosées (p. 51) ; la majorité d’entre elles est adaptée à l’agriculture très productive. Enfin, certaines structures subissent l’éclatement lié à la privatisation post-collectiviste. En tout état de cause, la géographie rurale actuelle se démarque très fortement des analyses passées, s’énonce environnementaliste, systémique, plurielle, car poussée par deux dynamiques contradictoires : celle des néo-ruraux et celle produite par des regards qualitatifs posés sur les campagnes. L’espace rural porte des enjeux qui s’inscrivent dans des approches globales des territoires. Il y a là lieux d’arbitrages et de médiation pour gérer les nouveaux usages des espaces ruraux.

5La seconde partie du livre fournit quatre éclairages à propos des scenarii d’évolution dessinés. Sont successivement traitées les campagnes des Tiers Mondes, les expectatives vécues en Europe de l’Ouest, les formes de transitions tentées dans les campagnes décollectivisées et enfin l’expansion de l’agrobusiness.

6Didactique, bien illustré, l’ouvrage de J. Renard est tout à la fois accessible et fidèle à la traduction d’un monde rural complexe, où les choix d’aménagement retenus sont un élément essentiel de la bonne santé des équilibres globaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Husson, « J. Renard, 2002, Les mutations des campagnes. Paysages et structures agraires dans le monde », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 42 / 3 | 2002, mis en ligne le 14 décembre 2010, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://rge.revues.org/2647

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Husson

Université Nancy 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org