Navigation – Plan du site

Introduction : renouveau des openfields ?

Jean-Pierre Husson

Texte intégral

1Les structures d’openfield naguère morcelées, organisées en lames de parquet, ont été, vers les années soixante, passionnément étudiées par les géographes de la France de l’Est et des pays de l’Europe Médiane. Les recherches entreprises étaient contemporaines des restructurations foncières débutées puis accélérées au gré des opérations de remembrement successives.

2Les paysages d’openfield actuels sont considérablement simplifiés par rapport à ce tableau initial. La biodiversité qu’ils abritent est bien appauvrie. Désormais dans les systèmes de champs ouverts dominent des mosaïques parcellaires à grosses mailles, répétées, monotones. Les nouvelles structures agraires sont le fruit de modèles agricoles souvent hégémoniques qui, par des phénomènes assimilables à ce que le métamorphisme est en géologie, ont conduit, de proche en proche, à étendre l’organisation foncière des grandes fermes céréalières du Bassin Parisien.

3Ainsi esquissée, l’évolution des openfields apparaît stéréotypée, réductrice par rapport à une réalité qui conserve une certaine complexité et pérennise de nombreuses nuances. Par exemple, sur les marges orientales du Bassin Parisien, du Barrois au Bassigny, la grande agriculture n’est plus dans les conditions optimales qui sont celles de l’Ile de France. Désormais, on s’y interroge sur les dosages à arrêter, placés entre le maintien des choix productivistes et l’application de principes de durabilité compatibles avec la transmissibilité des exploitations. Egalement presque partout, y compris dans des zones de faibles densités, les derniers recensements montrent des formes de renaissance rurale concrétisées par une certaine effervescence à se rassembler autour de projets fédérateurs. C’est pour tenter de traduire toute cette richesse émergente que ce numéro de la Revue Géographique de l’Est offre une tribune pluridisciplinaire comportant une majorité de contributions écrites à deux, croisant l’approche du géographe à celle de décideurs qu’il a coutume de côtoyer : des aménageurs, des géo-agronomes, des architectes spécialisés dans le bâti rural. De ces rencontres et des confrontations de perception qui s’ensuivent sort une analyse des devenirs et des trajectoires d’évolution des openfields. Ces derniers sont d’abord reconnus de façon globale avec l’étude de la mise en place d’une charte de réflexion qualifiante à propos des remembrements ou encore par l’analyse des articulations à créer entre les systèmes de grandes cultures redéfinis par la PAC et le souci de développement local.

4Ils sont ensuite étudiés à partir du support parcellaire, en particulier dans le lien qui unit sa simplification au bilan de la préservation des ressources en eaux, ou encore dans les prospectives et les chances à exploiter pour donner une dimension durable aux restructurations qui vont accompagner le passage du TGV Est.

5En dernier lieu sont abordées des questions de mise en scène des villages réorganisés par les néo-ruraux soucieux de conserver des éléments du décor traditionnel (place de la ceinture des vergers) et de réussir des compromis dans le triple mouvement de restauration, d’étalement du bâti résidentiel et de translation des installations agricoles.

6Au total, l’effort d’articulation des échelles, la mise en place d’une tribune pluridisciplinaire, l’énoncé de bilans à relier à des préoccupations prospectives donnent à ce numéro une dimension de lien entre les disciplines pour dresser des diagnostics de territoires appréhendés de façon globale, dans un souci de mise en avant des principes de durabilité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Husson, « Introduction : renouveau des openfields ? », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 42 / 3 | 2002, mis en ligne le 09 décembre 2010, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://rge.revues.org/2525

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Husson

CERPA / Université Nancy 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org