Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Ph. Haeringer (dir.), 2002, La refondation mégapolitaine, une nouvelle phase de l’histoire urbaine ? Tome 1. L’Eurasie post-communiste

Direction de la Recherche et des Affaires Scientifiques et Techniques (DRAST) du ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer, Techniques, Territoires et Sociétés, dossier n° 36, 327 p.
Stéphane Rosière
Référence(s) :

Ph. Haeringer (dir.), 2002, La refondation mégapolitaine, une nouvelle phase de l’histoire urbaine ?Tome 1. L’Eurasie post-communiste, Direction de la Recherche et des Affaires Scientifiques et Techniques (DRAST) du ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer, Techniques, Territoires et Sociétés, dossier n° 36, 327 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif constitue les actes d’un séminaire organisé par la DRAST en 2000-2001 en collaboration avec l’Institut de recherche pour le Développement. Ce premier tome est essentiellement consacré aux mutations contemporaines de trois mégalopoles de l’ancien monde : Shanghaï, Hong-Kong et Moscou.

2L’introduction revient sur le processus de mégapolisation et le rôle déterminant des années 1990, elle met aussi en exergue le concept de « diversité citadine » soulignant, au-delà des points communs entre ces villes de plus de dix millions d’habitants chacune, l’existence de spécificités locales. La notion de « diversité citadine » (city diversity) lancée lors du sommet de Rio en 1992 est la réponse aux problèmes urbains de la notion de biodiversity à l’échelle des êtres vivants (p. 13).

3Comme le souligne Philippe Haeringer, les trois villes étudiées sont aux prises avec le cadre bien particulier d’États autoritaires qui imposèrent des contraintes mais offrent désormais aux édiles des possibilités d’action nouvelles. C’est bien une refondation capitaliste qui caractérise ces villes. La sortie d’un système et l’entrée de plein pied de ces trois cités dans l’ère de la mondialisation est l’occasion de véritables bouleversements et c’est sans doute dans les villes chinoises que ces transformations sont les plus radicales.

4Chaque ville est présentée cartographiquement (agglomération et centre), historiquement, picturalement (24 photographies en 4 par pages, noir et blanc et commentées). Chaque ville est présentée par différentes interventions soulignant leurs problèmes spécifiques à toutes les échelles (entre autres : urbanisation et métropolisation en Chine — on réfléchit là à une échelle continentale — sinon : sauvegarde du patrimoine architectural du centre de Shanghaï — l’échelle est nettement plus grande).

5À la fin de ce volumineux dossier, Ph. Haeringer envisage des « rapprochements » possibles entre ces cités : rénovation, densification, spéculation sont, certes à des degrés différents, des points communs entre ces agglomérations. Comme en Amérique, la « faiblesse du réflexe patrimonial » (p. 306) est patente. Elle illustre la fragilité de la « diversité citadine » sous l’effet des contraintes économiques. L’effervescence architecturale est, au moins, un des produits positifs du réveil urbain de ces cités longtemps figées.

6Au total, un ouvrage riche et une source de données abondante (plans de masse, coupes à toutes les échelles, croquis administratifs, tableaux statistiques, bibliographies complémentaires, etc.) pour toute réflexion sur la croissance urbaine des grandes métropoles de rayonnement mondial, sur la Chine et la Russie contemporaine, et bien sûr, sur ces trois villes clefs de « l’archipel des grandes métropoles » comme le formulait Dolfuss en 1990.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane Rosière, « Ph. Haeringer (dir.), 2002, La refondation mégapolitaine, une nouvelle phase de l’histoire urbaine ? Tome 1. L’Eurasie post-communiste », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 43 / 1-2 | 2003, mis en ligne le 08 décembre 2010, consulté le 26 avril 2017. URL : http://rge.revues.org/2518

Haut de page

Auteur

Stéphane Rosière

Université Nancy 2

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org